Le mot du Directeur

Chers élèves, Madame, Monsieur,

Dans quelques jours, nous nous retrouverons pour une nouvelle année scolaire.
Une année durant laquelle nous allons vivre ensemble.

Vivre ensemble, c’est d’abord des retrouvailles, de nouvelles rencontres ; c’est accueillir.
Vivre ensemble, c’est aussi pouvoir s’exprimer, s’écouter mutuellement, s’entraider.
Vivre ensemble, c’est enfin partager notre lieu de vie qu’est Jeanne d’Arc.

Je vous soumets ce texte de Sœur Emmanuelle qui donne des propositions positives qui nous permettront tout au long de cette année de dépasser les difficultés et d’aller de l’avant pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

A vous tous, chers élèves, chers parents, bonne reprise.

Le Chef d’établissement, Pascal ROUANET

« Seigneur, accorde-moi aujourd’hui cette grâce : que rien ne puisse troubler ma paix en profondeur, mais que j’arrive à parler santé, joie, prospérité, à chaque personne que je vais rencontrer, pour l’aider à découvrir les richesses qui sont en elle.
Aide-moi surtout, Seigneur, à savoir regarder la face ensoleillée de chacun avec qui je vis. Il m’est parfois si difficile, Seigneur, de dépasser les défauts qui m’irritent en eux, plutôt que de m’arrêter à leurs qualités vivantes, dont je jouis sans y prendre garde.
Accorde-moi la grâce, de ne travailler que pour le bien, le beau et le vrai, de chercher, sans me lasser, dans chaque homme, l’étincelle que Tu y as déposée en le créant à ton image.
Accorde-moi encore d’avoir autant d’enthousiasme pour le succès des autres que pour le mien, et de faire un tel effort pour me réformer moi-même que je n’aie pas le temps de critiquer les autres.
Je voudrais aussi, Seigneur, que tu me donnes la sagesse de ne me rappeler les erreurs du passé que pour me hâter vers un avenir meilleur.
Donne-moi à toute heure de ce jour d’offrir un visage joyeux et un sourire d’ami à chaque homme, ton fils et mon frère.
Donne-moi un cœur trop large pour ruminer mes peines, trop noble pour garder rancune, trop fort pour trembler, trop ouvert pour le refermer sur qui que ce soit.
Seigneur, mon Dieu, je te demande ces grâces pour tous les hommes qui luttent aujourd’hui comme moi, afin que diminue la haine et que croisse l’Amour.
Ouvre nos yeux à l’invisible pour que rien n’arrive à ébranler l’optimisme de ceux qui croient en Toi et qui croient en l’Homme, qui espèrent en Toi et qui espèrent en l’Homme. Amen. »

Sœur Emmanuelle du Caire (1908-2008)